Partagez | .
 

 Ryu Hann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Ryu Hann   Dim 10 Mar - 2:21

NOM : Hann
PRÉNOM : Ryu
ÂGE : 21 ans
GROUPE : Noble, écrivain public. Ceux qui ne savent pas écrire peuvent avoir recourt à sa plume.

TAILLE : 173 cm
POIDS : 60 kg

QUALITÉS : Calme, créatif, courtois, prudent, agréable, attentif.
DÉFAUTS : Naïf, tête en l'air, émotif, distrait, résigné.

AIME : Lire, écrire des poèmes, rendre service, le thé, l'art, peindre la mer et la montagne, l'origami, les nuits d'été, les jours d'hiver, les jardins, les plantes, le tabac, les éventails, le confort, les oiseaux, son frère.
DÉTESTE : Les chiffres, le sang, les jeux d'argent, les armes, l'arrogance, la luxure, les averses, la glace, la tempête, la mort, la tromperie, les jeux, renverser ses pots d'encre, devoir rendre des comptes à quelqu'un.

BON À SAVOIR : On le confond avec son frère jumeau Akiya. Il est à la tête d'une grande fortune et n'a pas vraiment d'implication dans ce haut monde. Il ne va pas deux fois au même endroit dans la journée.

Un physique qui n'aurait que pour origine prétendu, le fruit d'un adultère. Rien s'accorde au tempérament brûlant, au physique enflammé de sa mère. Ni à la lourdeur, à la carrure imposante de son père. L'eau semble s'écouler à travers son âme. Avec ces yeux d'un bleu-gris de rivière, celle à l'eau limpide et frémissante dans son écoulement, il inspire douceur. Au plus profond de ces iris, subsistent un éclat de douleur. Un regard alourdi par la réalité, qu'il peine à accepter. De cendre est sa chevelure, noire comme la bûche consumée jusqu'à poussière, longue comme les années qu'il a connu. Lisse et légèrement parfumée d'une note d'encens, elle s'élance jusqu'à ses hanches. Aucune lames d'un ciseau ne purent savourer cette étreinte. De minces fossettes accompagnent ce visage triangulaire. D'épais cils soulignent les yeux. Un nez droit et des lèvres minces, presque blanches terminent le portait. Une peau très pâle, quasi translucide, fragile par son épaisseur, délicate par sa vision et sensible aux rayons du soleil. Quelques rares veines de lapis surplombent l'envers de ces poignets.

Une carrure fragile s’accommode de ce jeune homme intellectuel. Des muscles fins portent le tout. L'intérieur de ses poignets porte quelques cicatrices, plutôt discrètes. Des parures douces, aux tons naturels, aux scènes romanesques, des branches fleuries, des nénuphars éclos, des oiseaux s'étalant, des rivières silencieuses ornent les tissus. Des matériaux nobles et confortables composent sa garde-robe. Des longues tresses de perles se mêlent à ses cheveux : des pierres semi-précieuses, séparées de pièces d'argent. Des fleurs fraîches ou encore des broches accompagnent les ornements simples. Quelques fourrures étalées sur les épaules les soirs d'hiver, un éventail à la main en été.

N'étant pas de nature bavarde, il préfère écouter les conversations et accorde de l'importance à ses dires, tandis que les quelques poèmes qui subsistes témoignent de sa fantaisie. Peu sentimental, ses relations se détruisent avec le temps sans qu'il y accorde une réelle attention. D'une politesse remarquable, d'un savoir-vivre particulièrement appréciable, il séduit le monde avec sa nature attentive. D'un calme impressionnant, même les tornades s’essoufflent face à lui. Souriant, il attise la sympathie et se montre rapidement être un homme de confiance. Artiste, il évacue sa rage à travers la peinture et la calligraphie. Cependant tête-en-l'air, il oublie souvent ce qu'il a fait hier même, à croire que cela n'est que trop volontaire. Suite aux évènements, sa sensibilités s'est accrue. Il est plus réceptif que jamais aux émotions d'autrui.

Sa nature douce et agréable n'est autre que la surface, polie et nette d'un miroir. Sous la plaque de verre, demeure un être complexe, attaché aux fantômes du passé. La tristesse, maîtresse de son humeur, l'invite à déverser ses larmes à travers des chants, soufflés au coeur des nuits. Il accepte son destin avec une résignation exaspérante. Sa faiblesse tire tant bien que mal profit de cette réalité. En créateur qu'il est, la confusion arrive parfois à terme. Il tient des propos parfois étrange, simple fil conducteur de son esprit distrait. Ryu est un personnage torturé et divaguant vers deux identités. Acteur, il tentera de tenir le rôle de son frère malgré les confusions. Aîné qui contrairement à lui, était pleinement libéré et féroce dans ses relations. Bien qu'ayant conscience qu'il n'est pas Akiya, il assumera ce rôle peu à peu et avec difficulté.


Deux enfants, deux mâles, l'un était l'aîné, le suivant n'était autre que Ryu. Quatre années les séparaient Une famille influente dont la fortune n'était qu'égale qu'au sang versé. On vantait la beauté de la maîtresse de maison et son appétit pour les jeunes gens. On admirait l'exécrable honneur et le risque du goûts du patriarche. Lorsqu'elle porta enfin le fruit de leur union, nuls ne se doutèrent que des jumeaux verront le jour. Ils étaient la pureté. L'espoir d'une innocence après tant de méfaits au sein de la famille. Le premier reçut une formation militaire, le second sera guidé par la religion. Bien qu'ayant emprunté des chemins différents, tous deux demeurèrent fortement liés. Ils étaient semblable à une âme, une seule unique, séparée dans deux corps.

Lorsqu'ils eurent atteint l'âge adulte, l'aîné tomba gravement malade. Après des mois à le préserver de la mort, son état se stabilisa. Les séquelles d'un tel combat étaient désormais gravées à jamais. Sa beauté s'était flétrie, son corps demeurait paralysé, sa voix était quasi-éteinte. Jour et nuit, il regardait le temps s'échappait de sa chambre. Soucieux de son frère, Ryu alla le rendre visite chaque jour et tenta d'égayait sa présence avec des poèmes, des contes et des chants. On dit que les plus beaux poèmes de Ryu datèrent de cette période. Mais personne ne peut désormais le confirmer, Ryu brûla ses oeuvres lorsque son frère lui pria de le laisser s'en aller.

Sa mort ébranla son coeur. Peu de temps après, sa mère mourut suite à une fausse-couche. Et, il y a encore quelques mois, son père fit une chute mortelle à cheval. Il hérita de l'ensemble de la fortune. Il renonça à ses voeux, s'en alla s'installer en ville en s'établissant comme écrivain public. Son adresse à la plume lui attira les faveurs d'haut placés et le coeur du peuple. On raconte que lorsque son frère décéda, son âme ne monta pas au ciel. Elle était retournée vers son autre moitié, afin de ne faire plus qu'un. Les gens l'appellent souvent Akiya et s'adressent à lui comme si il était lui. Ce dernier avait la réputation d'être un excellent adversaire et un amant passionné à l'entendre de toutes ces conquêtes. Il était connu dans la noblesse pour son tempérament brûlant et ses talents.

Akiya semble revire à travers Ryu. Bien qu'il soit perplexe à interpréter le rôle de son bien-aimé frère, il est séduit à l'idée de découvrir la véritable nature de son frère. Quant à lui, bien qu'ayant une certaine réputation, la tristesse de ces deux derniers ans à condamner le poète, autrefois célèbre. Il s'est converti en tant qu'écrivain public et propose ses services à ceux qui le sollicitent. Ce personnage surprenant, noble et engagé, attise bien des curiosités à son égard. Certains prétendent qu'il a une voix à faire pâlir le rossignol, écho de sa douleur.

Revenir en haut Aller en bas


Messages : 341
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 32
Localisation : Au Palais

Carte d'Identité
Âge du personnage :: 28 ans
Orientation sexuelle :: Pansexuel
Métier :: Assassin (sous couverture : objet du Prince)
avatar
Dewei Lang
MessageSujet: Re: Ryu Hann   Dim 10 Mar - 2:39



FÉLICITATIONS !


Tu es validé !


Ta fiche est vraiment très belle et touchante, ton écriture est souple, facile à lire et riche en vocabulaire, j'apprécie beaucoup cette touche lyrique dont tu fais preuve. Bienvenue ici. Vraiment.

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar, faire ta fiche de lien et de demandes de rp, et commencer à faire tes rp !
N'hésite pas à passer sur la chatbox pour papoter avec tout le monde.

Amuse toi bien parmi nous.





_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ryu Hann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» c'est l'amour suprême, dis-moi que tu m'aime + jòhann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meihua Chengshi  :: Entre nous :: Les présentations-