Partagez | .
 

 Li Na Huan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Li Na Huan   Sam 8 Juin - 13:56

LI NA HUAN
NOM : Huan
PRÉNOM : Li Na
ÂGE : 18 ans
GROUPE : Rebelles

TAILLE : 162 cm
POIDS : 40 kg

QUALITÉS : Calme, observatrice, calculatrice, patiente, aimable, attentionnée, douce, déterminée, élégante, indomptable, joueuse, libre, perfectionniste…
DÉFAUTS : Manipulatrice, menteuse, a un corps de gamine, dépourvue d’émotions, butée, cynique, insouciante…

AIME : Corrompre, manipuler, parvenir à ses fins, jouer au « dominant-dominé », la tranquillité, le thé…
DÉTESTE : La chaleur excessive, le bruit, le vent, l’orgueil,

BON À SAVOIR : Descend d’un Meihua en exil, a grandi dans les régions froides asiatiques et y a rencontré le Grand Dragon de Glace.

DESCRIPTION PHYSIQUE

Li Na est assez petite. Frêle, presque maigre, élégante, filiforme, elle ressemble assez à une gamine dont la morphologie n’aurait pas vraiment évoluée au cours de son adolescence. Se basant plutôt sur ses capacités cérébrales, elle n’use son corps sans aucune retenue, ne s’en préoccupant pas, le considérant comme un morceau de chair utile et agréable destiné à arriver à ses fins.
Tout, en elle, laisse présager la froideur. Avec son regard d’un bleu océan, sa longue chevelure aux reflets brillants, si peau d’un pâle affolant, elle est semblable à une véritable femme de glace. La plupart du temps, sa frange lui tombant devant les yeux cache ses œillades attentives et intensifie son côté intouchable.
Quotidiennement, elle est apte à porter n’importe quel genre de vêtements. Néanmoins, il est évident que ses formes juvéniles ne sont pas vraiment mises en avant et n’attirent pas forcément l’attention. Mais c’est peut-être cela qu’elle vise, finalement… se faire oublier.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

Manipulatrice est probablement le trait le plus visible de sa personnalité. Elle est même capable d’abandonner sa froideur omniprésente pour changer radicalement de caractère, et donc de se faire plus proche, plus chaude, tactile et sembler intéressée par ce qu’elle vise. La fin justifie les moyens, selon elle. Parce que sa jeunesse l’a formé à devenir calculatrice, à attendre de pouvoir venger son aïeux qui a quitté Meihua Chengshi il y a longtemps de cela, elle se montre réellement patiente et planifie tout ce qu’elle entreprend. Il n’est pas une chose qu’elle ne voit en détail avant de l’accomplir.
Dans sa froideur, la demoiselle ne se montre pas vraiment volubile, préférant souvent arborer un sourire amusé ou provocateur à prononcer quelques paroles. Seulement, si tout peut paraitre paisible chez elle, parfaitement mesuré, mieux vaut justement ne pas avoir à constater cette petite étincelle qui lui brille dans l’œil. Car lorsque la température monte, et que la jeune fille passe du froid au chaud, il n’est pas dit qu’elle retiendra ses excès de colère et de violence. Rudement brutale pour son âge et sa taille, la rebelle ne cherche à dispenser que des coups mortels. La perte d’êtres chers ayant été son long quotidien avant qu’elle ne quitte ses montagnes, il est préférable de ne pas s’attendre à la voir s’attendre sur le sort de quiconque.


HISTOIRE

C’est au fin fond des terres enneigées, là où règne la peur et le froid, dans cette immense et interminable demeure des neiges, qu’est né ce petit bout de femme. Dans cette région du monde désertée par la population du pays ne survivent que les hommes rudes. Eloignée dans la civilisation et délaissée, il n’y a pas de place pour les faibles. Avec des températures avoisinant les moins quarante à cœur d’année, la vie aurait dû abandonner monts et vallées. Pourtant… c’est bien là que s’en fut l’un des premiers exilés de la cité bénie de Meihua Chengshi.
Dans cette zone reculée, des générations se sont installées pour bâtir un semblant de village, refuge de montagne ignoré par un gouvernement préoccupé par son propre nombril, pour s’y succéder. Ces autochtones, avides des histoires de dragons contées par leur fondateur et doyen, s’isolèrent durablement. Ils érigèrent  une stèle vouée à s’élever pour des décennies, pointée vers ce ciel dont ils ne devraient jamais voir que cette même couleur de neige tout au long de leur vie, lorsque trépassa le fondateur de leur communauté. Et les mois passant, les ans se succédant, les récits devinrent légendes. On oublia définitivement la véracité des propos tenus par le Meihua des origines. La mémoire se tarit. L’espoir s’en fut avec.
Lorsque naquit Li Na, pure descendante de l’exilé, ses parents l’élevèrent aussi bien que possible, dans ces modestes conditions de vie. Ils lui racontèrent des histoires de créatures mythiques et d’une cité merveilleuse auxquelles elle attacha plus d’importance que quiconque ne leur en avait accordé depuis des lustres. Passionnée par le pouvoir de cette tradition orale, rendue avide de connaissance et toujours en recherche de vérité, la jeune fille se montra très tôt fort curieuse. De par les montagnes, on put la voir exploiter, découvrir et se perdre à maintes reprises. Mais si, à l’instar de bon nombre de gamins de son âge elle risquait sa vie en faisant cela, elle eut le mérite de ne pas la perdre. Et avec le temps, l’épuisement de cette petite communauté, les terribles hivers et la haute mortalité sévissant, on peut estimer que la jeune fille devait être d’une grande force pour résister aux malheurs de cette existence.
Alors qu’elle avait quinze ans, on ne dénombrait plus qu’une dizaine de membres de cette famille. Une maladie, pour combler le tout, s’était mise à ronger progressivement la structure déjà branlante. Il n’en faudrait plus beaucoup pour en finir avec ce qui ressemblait maintenant étonnamment à un malédiction. Peut-être que le fait d’avoir fui la cité sainte des dragons avait corrompu l’âme du Meihua et de ses proches, puis de ses enfants et descendant. N’en sachant rien mais s’accrochant à ces croyances, Li Na se résolut à trouver une solution, quitte à trouver cette fameuse ville. Ses pérégrinations la portèrent donc ailleurs, loin de ses origines, vers d’autres contrées. C’est là qu’elle fut la plus grande rencontre de toute sa destinée.
Au pied d’un pic à la neige éternelle, une ombre se profila. Les yeux de l’humaine se levèrent, attirés par cette impression d’être épiée. Plus sombre que les nuages, plus noir que la nuit, lorsque passait au-dessus d’elle la forme allongée du géant des cieux. Li Na ne pouvait que s’arrêter et attendre, espérant voir bientôt se dégager la raison de ce voile ténébreux. Ses sourcils se froncèrent, ses lèvres s’entrouvrirent. Elle patienta, juste quelques instants. Et là, ce qu’elle vit faillit la faire trébucher. Son pas reculant glissa dans la neige, la précipitant presque du haut d’une crevasse. Pourtant, elle se stabilisa, tandis que la fixait ce regard froid, puissant et plein de superbe. Un dragon. C’était bel et bien cela. Sans jamais en avoir vu, la description qu’on lui en avait faite durant toute sa jeunesse correspondait parfaitement.  D’un bleu azuré, il était là, la scrutant longuement en silence.
Ce moment dura des jours, d’après ce que la jeune demoiselle put s’en souvenir. Sans doute sa mémoire fut-elle altérée. Sans doute ses yeux ne gardèrent pas les bonnes images. Sans doute ses oreilles furent-elles trahies et abusées. Mais la voix du seigneur lui parvint comme dans un rêve, la plongeant dans une torpeur indécise. Son corps trembla encore longtemps après. De cet échange, elle ne retint qu’une seule chose : Meihua Chengshi existait réellement. Son arrière-grand-père en venait et s’était heurté à ce culte des dragons, à ces forces majeures, parce qu’il leur préférait celui-ci, le reptile de glace. Il lui revenait donc, à elle, de restaurer la grandeur et l’honneur de son ancêtre qui n’avait pu trouver la rédemption ni voir de nouveau cette énorme créature de légende. Il avait péri dans la tristesse, au milieu d’indigènes de ce monde reculé. Mais sa descendance existait, en elle. Son sang restait celui d’un élu. Le Dragon de Glace le lui avait confirmé. Il fallait qu’elle aille là-bas, trouve cette cité, et fasse payer pour le tort qu’ils avaient causé. Li Na rétablirait la vérité et l’éminence de ce maître du froid.
À compter de ce jour, elle n’eut plus jamais d’émotions. Déjà, avant cela, elle ne s’était jamais montrée réellement attendrait ou contrite par les sentiments de ses pairs et leurs péripéties. Mais, au lendemain de cet interlude, l’asiatique se montra comme vide, plus paisible que jamais et dépourvue de tout besoin d’humanité. Elle marcha simplement vers l’Est, quittant les zones glaciales du pays, pour tâcher de trouver Meihua Chengshi. En chemin, tous ceux qu’elle rencontra, ces individus qu’elle n’avait jamais côtoyés, l’étonnèrent par leurs us et coutumes. Aussi, elle apprit à vivre différemment mais ne se trouva jamais déconcerter. Apprenant rapidement, avec  sagesse et compréhension, elle laissa parfois de drôles d’impressions à ses contemporains. Néanmoins, enfin, son parcours se termina. Face à elle se dressaient les monts brumeux. Comme dans la légende…


Dernière édition par Li Na Huan le Dim 9 Juin - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 341
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 32
Localisation : Au Palais

Carte d'Identité
Âge du personnage :: 28 ans
Orientation sexuelle :: Pansexuel
Métier :: Assassin (sous couverture : objet du Prince)
avatar
Dewei Lang
MessageSujet: Re: Li Na Huan   Sam 8 Juin - 15:22

Bonjour et bienvenue à toi Li Na,

Ta fiche est très bien, bien écrite mais il y a un gros problème dedans, une chose que tu ne sembles pas avoir saisit.

Citation :
C’est au fin fond des terres enneigées, là où règne l’Himalaya
Citation :
au milieu d’indigènes de cette Chine reculée.


Hum. Le forum se passe dans un univers basé sur la Chine certes, mais c'est dans un monde inventé, ce n'est donc pas en Chine et il n'y a pas d'Himalaya, tout est inventé. Corrige juste ce petit point et tu seras validée. Ah et aussi, les reflets bleutés... Moyen sans coloration hein mais je vais rien dire. =)
Bon courage, dis moi quand tu as changé ça.

_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: Li Na Huan   Dim 9 Juin - 16:36

Merci ! J'ai relu et corrigé ce que tu m'as dit, en espérant que ça aille maintenant =)
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 341
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 32
Localisation : Au Palais

Carte d'Identité
Âge du personnage :: 28 ans
Orientation sexuelle :: Pansexuel
Métier :: Assassin (sous couverture : objet du Prince)
avatar
Dewei Lang
MessageSujet: Re: Li Na Huan   Dim 9 Juin - 17:29




FÉLICITATIONS !


Tu es validée !


Ta fiche fut très agréable à lire ! Joli petit brin de femme glacée !

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar, faire ta fiche de lien et de demandes de rp, et commencer à faire tes rp !
N'hésite pas à passer sur la chatbox pour papoter avec tout le monde.

Amuse toi bien parmi nous.






_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Li Na Huan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Li Na Huan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Huan Tian Wen
» WANG Huan Yue [U.C]
» [RUDY] Je fous le feu aux draps et toi tu bois les flacons {Wang Huan Yue}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meihua Chengshi  :: Entre nous :: Les présentations-