Partagez | .
 

 Que de peinture (PV Fai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Que de peinture (PV Fai)   Mar 21 Mai - 12:01

C’est vrai qu’il se sentait stupide. Jamais de sa vie il n’avait fait les courses, à manger, ou même le ménage. Il se sentait complètement dépaysé. Et se demandait même si ce retour à la vie en communauté n’était pas une erreur. C’était la question qu’il se posait : supporterait-il de vivre ici ? Lui qui avait toujours l’habitude d’être seule, mauvaise habitude, car oui, il trouvait parfois agréable de pouvoir faire ce qu’il voulait. Mais quand il ressentait le besoin de parler à quelqu’un…C’était un manque cruel que de n’avoir personne. Bien sûr parfois des dragons venaient lui rendre visite, mais en de rares conditions. Actuellement il avait plus l’air d’un sauvage que d’un homme sociable et raffiné. « Cela s’apprend » lui avait-on dit. Il n’avait jamais été doué pour apprendre seul.

Puis cette gêne affreuse de devoir dépendre de quelqu’un pour vivre. C’était quelque chose de tellement désagréable, même si Fai lui semblait tout à fait sympathique. Ahane le regarda un petit moment, de façon perdue, mais voulant à la fois montrer qu’il était un homme fort, ça devait être un drôle de regard.

« Tu es vraiment très gentil…J’ai peur de te donner beaucoup de travail en plus. Mais si je le demande, je peux te jurer que c’est parce que j’en ai réellement besoin, je déteste demander des choses. Je te payerai s’il le faut ou te rendrai des services en échanges pour payer ma dette. »


C’était bien lui. Il pensait qu’aucuns services ne pouvaient être effectués sans rien en retour. Il avait toujours fonctionné de cette façon. Pour lui, hors de question de laisser Fai rendre service sans pouvoir l’aider. Ca serait presque honteux, comme profiter de sa gentillesse. C’était un geste à la fois de méfiance, mais aussi qui prouvait qu’il ne voulait pas abuser de lui.

L’ancien dragon fonctionnait sous des principes parfois sortit d’un autre temps, ou de façon surprenante, car énormément de gens seraient ravis qu’on les aides ainsi sans rien en retour, abusant même d’une telle envie d’aider. Pas lui.

Il suivit Fai. Ses pinceaux en main car il ignorait si l’atelier était déjà occupé par du matériel ou non. Il avait aussi prit quelques flacons de pigments et d’huile pour fabriquer sa peinture qu’il avait fourré dans sa sacoche.

Il était vraiment perdu dans cette ville. Heureusement qu’il avait un guide, il n’aurait jamais trouvé seul. Mais ce qui l’intriguait surtout, c’était la façon que les villageois avaient de les regarder ou de murmurer. Il leur jetait des regards durs, et surtout secs, il trouvait ça déplacé que de fixer ainsi les gens. Etait-ce parce qu’il était nouveau ? Avec un Meihua ? Ou à cause peut être des cheveux roses de Fai ?

Peu lui importait. Il ne fallait pas provoquer aujourd’hui quelqu’un, alors qu’il venait juste d’arriver. Que les gens parlent, ça fera de la publicité à l’atelier de toute façon. Mais il demanda quand même, dans un murmure inaudible aux autres :

« Que font ces gens ? Pourquoi nous regardent-ils ainsi ? C’est déplacé. »

Il ne se retourna pas pourtant. Il voulait juste être quelqu’un de normal, alors il cacha son œil jaune sous sa frange à nouveau. C’était surement ça…Ils avaient dû voir ses yeux. Qu’importe. Même s’il ne voulait pas que tout le visage soit au courant de qui il était. Quand on tombe face à un ancien dragon, les gens ont tendance à ne plus être les mêmes et à les traiter plus respectueusement. Hors Ahane détestait être face à des gens se comportant de façon fausse avec lui, sous le simple fait qu’il était un dragon auparavant.

Fai lui tendit la clé. Il la prit avec plaisir le remerciant rapidement. Il était très excité à l’idée de voir son nouveau lieu de travail. Il ouvrit la porte. Ouh, il y avait de la poussière, il s’en occuperait, ou du moins, tenterait de s’en occuper après. Il s’avança et posa sur la table ses objets de travail. On lui avait fournis quelques flacons pour fabriquer sa peinture, ainsi qu’une dizaines de toiles. Parfait. Il trouva aussi quelques fusains qui lui permettaient de d’abord dessiner ses esquisses.

« Je vous remercie à nouveau de m’avoir guidé. »

Il observa la vue qu’il y avait par les fenêtres de derrière, ce n’était pas une vue sur un paysage, comme il l’aurait voulu, mais sur la place du village. Qu’importe, tout lui convenait.

« Je trouve cet atelier très bien. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Que de peinture (PV Fai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pots de peinture
» Peinture rapide de 6 truks
» Enlever la peinture
» Refonte de la gamme de peinture GW
» Technique peinture diluée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meihua Chengshi  :: Entre nous :: Les rps-